Vous êtes :  Accueil > Actualités

17 octobre 2019 - Suivi d'action de janvier 2019

recherche
par marque

A.S. AdventureAdidasAldi
AppleAsics
B&CBel&BoBenetton
BershkaC&A
CarrefourCasinoCassis
ChampionCharles Vögele
ColruytCora
Diadora
DieselDisneyDreamland
E5 ModeEsprit
FilaFilippa K
G-StarGapGsus Industry
H&MHasbro
HemaHitachiHTC
InditexInno
InWearJack&JonesJBC
Kappa
LacosteLeeLevi's
LG ElectronicsLidlLola&Liza
LottoM&S Mode
MangoMarks & SpencerMassimo Dutti
MattelMaxitoysMayerline
Mer du NordMexxMizuno
MotorolaNew Balance
New YorkerNikeNitendo
NokiaO'NeillOlivier Strelli
OnlyOtto
PaprikaPimkiePlayStation
PremamanPromod
Pull & BearPumaReebok
RIMRiver Woodss.Oliver
SamsungScapa Sports
Sony EricssonSpeedoSpringfield
Street OneSuperdry
Talking FrenchThe Cotton Group
ToysRusTrafic
TriumphUmbroUterquë
Vero Moda
WEWilson
WranglerXboxZara
Zeeman

par produit

Ballons de footConsole de jeuxGSM
JeansJouetOrdinateur portable
SmartphoneTablettesVestes
Vêtements de modeVetements et chaussures de sportVêtements promotionnels

CAMBODGE : fin des poursuites contre six dirigeants syndicaux

05-06-2019

CAMBODGE : fin des poursuites contre six dirigeants syndicaux

Début 2014, une violente répression s’était abattue sur les travailleurs et travailleuses de l’habillement qui manifestaient pour une augmentation des salaires et le droit à un salaire vital. Le bilan était lourd : 5 tués, 39 blessés par balle, 23 leaders arrêtés.

achACT et plusieurs organisations membres s’étaient alors mobilisées au côté de la Confédération syndicale internationale devant l’ambassade du Cambodge à Bruxelles pour exiger leur libération .


6 leaders, relâchés sous caution, étaient poursuivis notamment pour acte de violence et dommage causé à des biens lors des manifestations de 2013-2014. Leur procès n’a eu lieu que très tardivement, en décembre 2018. Avec 95 autres organisations du Cambodge, achACT et son réseau international, la Clean Clothes Campaign, avaient dénoncés cette situation et demandé la fin de la criminalisation des militants syndicaux . Les 6 leaders ont pourtant été condamnés à une peine de prison avec sursis et une amende. Cela était clairement un signal destiné à les intimider et à les empêcher de manifester à l’avenir, sous peine de quoi ils risquaient de voir leur peine exécutée et de se voir finalement emprisonner.

Suite à un appel interjeté contre cette décision, la Cour d’appel a décidé le 28 mai dernier d’abandonner les charges qui pesaient sur les 6 leaders incriminés. Il s’agit d’une bonne nouvelle et d’une victoire pour le droit d’association et de négociation collective fortement mis à mal au Cambodge.

L'action de nombreuses organisations et personnes, combinée à la pression politique sur le gouvernement du Cambodge (l'Europe est le principal marché d'exportation de l'industrie du vêtement du Cambodge), a fait la différence dans ce cas.

achACT continuera de suivre la situation de ce pays et de soutenir les travailleuses et travailleurs en lutte pour leurs droits dont celui à un salaire vital.

 

25 organisations membres

avec le soutien de

réseaux internationaux